Retour

viastore accélère la supply chain de Kaeser Compresseurs

SAP HANA avec EWM

04.11.2015

SAP EWM 9.1 et HANA nous ont permis de réduire sensiblement nos délais de livraison.
Image 1: “SAP EWM 9.1 et HANA nous ont permis de réduire sensiblement nos délais de livraison. Nous attendons de HANA qu’il nous ouvre la voie pour poursuivre notre croissance future » explique Falko Lameter, CIO du groupe Kaeser Compresseurs.

Kaeser Compresseurs est l'un des leaders européens dans la fourniture de compresseurs et de systèmes d'air comprimé. L'entreprise avait besoin d'une supply chain efficace, concurrentielle et durable, dont le cœur est son centre de distribution situé à Cobourg, Allemagne. En migrant vers SAP EWM et SAP HANA, viastore SOFTWARE a été en mesure d'améliorer considérablement l'efficacité du centre de distribution et cela dans tous les domaines. Kaeser et viastore SOFTWARE étaient des pionniers. C’était un des premiers projets SAP de ce genre dans le monde. Les avantages: Les marchandises reçues sont maintenant traitées jusqu'à 20% plus rapidement, Kaeser a enregistré une augmentation de 40% du nombre de prélèvements,  le processus d'emballage est devenu 50% plus rapide, et les activités de l'entrepôt ainsi que les reportings sont exécutés 20 fois plus rapidement que dans le passé.

Des succursales et des entreprises partenaires vendent dans plus de 100 pays les systèmes d'air comprimé produits par l'entreprise familiale de Cobourg. « L’organisation de la chaîne d’approvisionnement est donc la tâche la plus importante de l’IT », explique Falko Lameter, Chief Information Officer (CIO) du groupe Kaeser Compresseurs. La pierre angulaire de la logistique est le centre de distribution de Cobourg: A partir de là, la société expédie ses produits et pièces de rechange non seulement à des clients en Europe, mais aussi à son centre de distribution aux Etats-Unis. Le complexe logistique de Cobourg a été achevé en 2002. A l’époque ils utilisaient déjà SAP comme système de gestion d’entrepôt. "Nous avons implémenté SAP dans notre entreprise en 1992, et nous avons été l'un des premiers clients SAP R/3», explique M. Lameter. "Avec  SAP TRM (Task and Resource Management) implémenté en 2002, nous avons ensuite eu la possibilité d'intégrer l'entrepôt grande hauteur automatisé au système SAP avec SAP LES (Logistics Execution System). Là encore, nous étions des pionniers". En plus d’avoir opté pour l’utilisation de SAP dans l'entrepôt, Kaeser a également choisit viastore. En tant qu’intégrateur SAP et fournisseur international de systèmes intralogistiques clés en main, viastore a conçu  et construit le centre de distribution avec le meilleur de ce qui se faisait en automatisation d'entrepôt et a intégré le centre de distribution nouvellement construit dans SAP. "viastore n’était pas fixé sur les concepts d’équipement d’entrepôt, mais plutôt sur les processus nécessaires pour l'exécution d'un process cohérent de bout-en-bout», explique Falko Lameter.

Les exigences de la chaîne d’approvisionnement ont augmenté

L'utilisation du système SAP a augmenté radicalement au fil du temps. En plus d’un entrepôt grande hauteur, il a fallu intégrer à SAP 19 stockeurs rotatifs, un miniload, un système d’AGV, un système de convoyeurs, 6 postes d'emballage pour les petites pièces, 11 postes de conditionnement pour palettes, et une zone de stockage tampon pour un chargement plus rapide de 100 camions par jour. Depuis lors, les exigences de la logistique et de la chaîne d'approvisionnement ont énormément changé comme l’explique Falko Lameter: "L’expédition directe est devenue de plus en plus fréquente dans notre réseau de distribution au cours de la dernière décennie. Ceci est également dû à une plus grande variété de produits car nous ne sommes plus un producteur de masse classique avec des produits déjà fabriqués en stock. Au lieu de ça, nous montons et expédions un grand nombre de nos produits en fonction des commandes de nos clients. "Cependant, la situation est différente quand il s’agit de pièces de rechange: Celles-ci sont bien évidemment gardées en stock ». Mais aujourd'hui, nous planifions les commandes à l'avance. "Cela signifie que, les pièces sont livrées au client de sorte qu'elles arrivent sur place en même temps que l'installateur.

Compte tenu de cette augmentation massive de la demande sur la chaîne d'approvisionnement, la connexion des nombreux systèmes de pilotage a causé des problèmes, comme l’explique Rainer Kemmelmeier, Logistique Applications Manager chez Kaeser: «En raison de l'énorme volume de données que nous échangeons ici, il nous a été de plus en plus compliqué de les traiter dans les temps. Par conséquent, nous avons dû par exemple réduire le nombre de points de suivi sur le système de convoyeurs à bacs. "Mais ce ne fut pas la seule raison qui a incité Kaeser à faire la mise à niveau vers la dernière version de SAP Extended Warehouse Management (EWM) en 2012 : "l'entrepôt est très important, il est donc naturel d'utiliser la dernière technologie en matière de gestion d'entrepôt », souligne Falko Lameter.

Intégration en douceur des équipements d’entrepôt

Un avantage majeur de SAP EWM est que le pilotage des sous-systèmes (magasin à palettes ou miniload, stockeurs rotatifs, systèmes d’AGV et systèmes de convoyeurs) peut être directement connecté aux systèmes de gestion d'entrepôt et de flux de matières. "EWM est conçu pour se connecter de manière transparente à ces sous-systèmes», explique M. Kemmelmeier. De plus, l'architecture de EWM permet une communication beaucoup plus rapide. En plus de SAP PCo (Plant Connectivity), une plate-forme standard intégrée a été créé pour permettre d’intégrer le contrôle des équipements dans le système EWM. "PCo a remplacé les passerelles précédentes et permet la transmission de données à partir d'une interface RFC à un socket TCP / IP», dit Harouna Mohamadou, Chef d’équipe SAP Consulting chez viastore SOFTWARE. Son collègue, Martin Rommler, consultant SAP, ajoute: « Auparavant, pour contrôler le système de logistique, il fallait développer de grandes quantités de code source dans SAP LES. Avec SAP EWM, nous avons réussi à réduire de façon significative le nombre de code personnalisé programmé sans que cela ne pose de problème avec la nouvelle version du logiciel ou mise à jour du système». Dans le passé, par exemple, les stockeurs rotatifs étaient pilotés par des add-on SAP de viastore. Aujourd'hui cela est complètement intégré dans SAP EWM.

Toutefois, quelques améliorations étaient encore nécessaires. L'une d'elles portait sur la programmation des interfaces utilisateurs, ou en d'autres termes sur le développement de boîtes de dialogues utilisateurs pour les opérateurs aux postes de prélèvement et d'emballage fixes. "La solution EWM standard permet une supervision approfondie de l'entrepôt et dispose de nombreuses fonctionnalités préconfigurées pour les terminaux RF," ajoute Kemmelmeier. "En revanche, dans notre centre de distribution, nous avons également beaucoup de postes de travail fixes, pour lesquels le EWM standard ne dispose pas de boîtes de dialogue appropriées. Par conséquent, une des tâches de viastore était de développer des boîtes de dialogue adaptées à nos exigences. "La sécurité du processus était un critère essentiel, les opérateurs doivent par conséquent uniquement avoir accès aux informations et aux options de communication dont ils ont vraiment besoin. Cela réduit considérablement les risques d’erreurs. «Nous avons grandement bénéficié des connaissances des experts viastore qui avaient déjà mis en œuvre et intégrés des technologies clés en main similaires", déclare Rainer Kemmelmeier, visiblement satisfait.

Prochaine étape: SAP HANA

En seulement quelques mois, le centre de distribution avait migré avec succès vers SAP EWM. Mais il n'y a pas eu de temps de répit pour Kaeser et les experts de viastore, car Kaeser a décidé de migrer d’Oracle vers SAP HANA. "En raison de notre haut niveau de mondialisation, le logiciel est extrêmement important pour nous. Il est essentiel d'être toujours à la pointe dans ce domaine ", souligne Falko Lameter. "Pour nous autres utilisateurs SAP, HANA est donc un must. En particulier, la capacité de SAP HANA de traiter des "Big Data" pratiquement en temps réel semble très intéressante pour nous. " M. Lameter compare la mise en œuvre de SAP HANA avec la révolution architecturale du mainframe vers des systèmes de réseau de PC. "Aujourd'hui, l'Internet a un tel niveau de maturité que vous pouvez y construire une toute nouvelle architecture. Pour les entreprises c’est probablement un changement plus important que la migration vers des solutions client / serveur de l'époque. " M. Lameter explique que HANA est un logiciel entièrement nouveau, qui est basé sur un nouveau type de base de données. "Avec HANA, vous avez seulement une table de documents avec les écritures originales», explique le CIO de Kaeser. "Les reportings sont faits à la volée, ils sont calculés uniquement sur demande, et ne sont pas stockés. Cette architecture se traduit par une base de données considérablement réduite ".

En conséquence Kaeser a procédé étape par étape à la migration d'Oracle vers SAP HANA, à commencer par SAP CRM, puis SAP BI, suivie par SAP APO (planification approfondie et optimisation) pour terminer avec SAP Extended Warehouse Management System. Pour que la migration soit possible, il a fallu mettre à jour l'ensemble de l’environnement informatique existant. Il a également fallu mettre à jour SAP EWM pour passer de la version 7.1 fraîchement mise en place à la version 9.1. "Peu de temps après avoir réalisé avec succès une chirurgie à cœur ouvert pour ainsi dire, nous avons dû lancer le projet suivant», déclare M. Lameter avec un sourire. L'un des défis les plus importants de la mise en place de EWM est que tout a dû être réalisé en cours de fonctionnement. "Pendant les périodes de pointe, le système fonctionne 19 heures d'affilées, 6 jours par semaine. Cela a donc  considérablement limité le temps disponible pour tester le logiciel», explique Martin Rommler. "Nous avons seulement eu un temps très restreint le week-end pour connecter les technologies de l'entrepôt automatisé au système de test, libérer les emplacements de stockage et vérifier les fonctions."

Processus accélérés

La tâche principale de viastore pour la migration vers HANA était la mise à niveau de SAP EWM 7.1 vers 9.1 et de contrôler la compatibilité. "Nous devions nous assurer que les codes étaient tous compatibles avec HANA, de manière à assurer une exécution des processus de bout-en-bout», explique M. Mohamadou. Dans le même temps, de nouvelles fonctionnalités ont été implémentées lors de la mise à jour afin d’optimiser l’installation. Toutefois, il n’était pas nécessaire de créer de nouvelles boîtes de dialogue et interfaces utilisateurs. Ainsi, après une migration réussie d'Oracle vers HANA, les opérateurs de l’entrepôt n’ont rien remarqué. "Seuls les contrôleurs recevaient soudain leurs rapports  plus rapidement" rappelle M. Lameter. Non seulement les contrôleurs sont satisfaits de cette performance, mais aussi l'équipe de la chaîne d'approvisionnement dans son ensemble: «En raison de la connexion de SAP EWM aux différents équipements de l'entrepôt automatisé, le système doit traiter de nombreux télégrammes plus rapidement. C’est tout simplement parfait pour HANA », souligne M. Lameter. En conséquence, les temps de réponse sont maintenant beaucoup plus courts et les processus dans le centre de distribution sont devenus nettement plus rapides par rapport à l'ancienne solution avec SAP ERP. Les marchandises reçues sont maintenant traitées 20% plus rapidement, le nombre de prélèvement a augmenté de 40%, le processus d'emballage est 50% plus rapide, et les activités d'entrepôt et les reportings sont effectués 20 fois plus vite qu'avant. "Avec la solution SAP LES, nous n’aurions jamais été en mesure de faire face aux volumes quotidiens que nous expédions aujourd'hui", souligne Rainer Kemmelmeier. "La production de notre centre de distribution a augmenté de manière significative et nous sommes devenus beaucoup plus rapide dans tous les domaines."

 

http://www.kaeser.com/

Nous enregistrons plus de prélèvements, plus d’entrées/sorties du magasin grande hauteur, plus de colis et d’opérations d’emballage. Nous sommes devenus plus rapides dans tous les domaines.
Image 2: “Nous enregistrons plus de prélèvements, plus d’entrées/sorties du magasin grande hauteur, plus de colis et d’opérations d’emballage. Nous sommes devenus plus rapides dans tous les domaines.” - Rainer Kemmelmeier, Applications Manager Logistics du service IT de Kaeser.
Ils ont mené le projet SAP ensemble: (de gauche à droite) Falko Lameter (Kaeser), Harouna Mohamadou (viastore SOFTWARE), Rainer Kemmelmeier (Kaeser), Martin Rommler (viastore SOFTWARE).
Image 3: Ils ont mené le projet SAP ensemble: (de gauche à droite) Falko Lameter (Kaeser), Harouna Mohamadou (viastore SOFTWARE), Rainer Kemmelmeier (Kaeser), Martin Rommler (viastore SOFTWARE).
Le pilotage des stockeurs rotatifs est maintenant entièrement intégré à SAP EWM.
Image 4: Le pilotage des stockeurs rotatifs est maintenant entièrement intégré à SAP EWM.
viastore a développé pour Kaeser des boîtes de dialogues standard dans SAP EWM.
Image 5: viastore a développé pour Kaeser des boîtes de dialogues standard dans SAP EWM.
Image 6: Après avoir migré vers SAP EWM et HANA, le nombre de prélèvement journalier a augmenté de 40%.
Image 7: Le nombre de colis qui quittent le centre de distribution a augmenté de manière significative et le processus d'emballage est 50% plus rapide aujourd'hui.
Contact presse